Real Humans. Peut-on s’attacher a une machine comme a un etre humain ?

Que se passera-t-il lorsque les humains auront mis au point des machines capables de faire, sans aucune erreur, toutes les taches pour lesquelles elles ont ete programmees, y compris la conversation et l’amour ?

L’homme est partage, plus que jamais, entre les deux desirs qui l’habitent depuis les origines: le desir d’emprise qui l’a conduit, au fil des millenaires, a controler toujours plus son contexte via technologies interposee, au tarifs quelquefois de vouloir reduire ses semblables au statut de simples machines ; et le desir de reciprocite, qui lui fait des fois accorder a des objets l’attention et le respect normalement dus a des etres humains. Alors, commande de panique, Divers penseront qu’il vaudrait plus se debarrasser de ces machines devenues imprevisibles… tandis que d’autres decideront de leur donner un liberte, et de les voir comme une nouvelle categorie du vivant. Mais l’ensemble de sont en realite partages entre ces deux souhaits contradictoires et opposes, dont le caractere complementaire n’aura jamais ete aussi simple. Telle reste la fable que nous raconte Notre collection televisee suedoise Real Humans (en francais 100% Humains), dont la premiere saison s’est terminee en en juin 2013.

L’idee de fabriquer une creature qui lui ressemble a forcement fascine l’etre humain. Elle a alimente la legende – tel celle de Galem dans la tradition en cabbale -, le roman – principalement le fameux Frankenstein de Mary Shelley – et bien entendu le cinema, avec certains films cultes, comme Metropolis[1], Mondwest (Westworld)[2], I Robot[3], Blade Runner[4], et bien entendu la serie de Terminator[5]. Mais en dehors des ?uvres qui font du robot votre personnage central, rares paraissent les films de Science Fiction qui n’en comportent nullement, et qui n’abordent gui?re lateralement les problemes qu’ils posent : difficulte de distinguer un robot humanoide d’un humain, perfection d’une creature qui possi?de une memoire sans faille et une logique a toute epreuve, capable d’accomplir les taches les plus difficiles sans faire d’erreur, sans jamais s’enerver ni paniquer, ainsi, meme capacite de preserver une extreme humanite en situations les plus inhumaines – a condition bien entendu qu’il ait ete programme dans votre but. Inutile d’insister plus, nous comprenons que pour Divers, le robot soit l’avenir de l’homme…

Mais quel avenir ? Est-ce celui que ne manqueront aucun nous promettre les fabricants de ces robots ? Ou encore celui que ceux qui les utiliseront tisseront avec eux ?

Un laboratoire d’la relation homme-robot

Par Divers cotes, le monde de Real Humans reste totalement irrealiste : on y trouve des voitures, nos aspirateurs, les grille-pains, des armes a feu, et meme, un vieux portable a fil et a cadran chez la mere de l’un des personnages. Or si des robots humanoides tel ceux de Real Humans existent 1 jour, ils vivront – et nos humains avec eux – dans un monde bien different de celui d’aujourd’hui. Ils ne seront nullement obliges de perdre l’aspirateur, de conduire la voiture et d’aller au supermarche avec la carte bancaire de un proprietaire pour y faire ses courses. La difficulte de concevoir un robot humanoide autonome et multitache est telle que quantite de robots destines a accomplir une tache unique auront deja transforme une life quotidienne avant qu’il n’apparaisse. Nos aspirateurs glisseront seuls sur le sol a la recherche une poussiere, les voitures se deplaceront seules, guidees par des cameras et un GPS, les placards et des refrigerateurs communiqueront entre eux et avec le supermarche sans que nous soyons obliges d’envoyer 1 robot humanoide Realiser les courses a une place en lui confiant notre carte bancaire, etc. Cela s’appelle le web 3.0, mais aussi la toile des objets. Cela fait suite au web 1.0, dans lequel chacun a la possibilite d’envoyer des messages au monde entier, et au web 2.0 – encore appele web communautaire – dans lequel l’ensemble des recepteurs d’un message pourront interagir entre eux de facon a creer un forum, ou une communaute…

Mais si votre collection decide d’ignorer a ce point les etapes previsibles du progres technologique, c’est Afin de s’attacher a un seul nouvelle aspect echat en ligne des choses : la relation que les humains pourront etablir, ainsi, entretenir, avec des creatures artificielles qui leur ressemblent.

Lämna ett svar

Din e-postadress kommer inte publiceras. Obligatoriska fält är märkta *